Home » Non classé » Stuttgart, Mladenovic vs Sharapova, La lutte des Classes.

Stuttgart, Mladenovic vs Sharapova, La lutte des Classes.

880 vu

Maria Sharapova qui n ‘en finit pas de défrayer la chronique , vient de se hisser en demie finale du tournoi  WTA de Stuttgart; et comme un symbole, elle affrontera cet après midi la française Mladenovic.

Après les propos terribles d ‘Eugénie Bouchard, et les controverses pathétiques au sujet des éventuelles Wild Cards pour les deux prochains grands chelems; on se demande vraiment jusqu’ou iront les déclarations hostiles et bien loin des valeurs du sport.

La canadienne qui déclarait

C’est une tricheuse. Selon moi, peu importe le sport, les athlètes qui trichent ne devraient pas avoir le droit de pratiquer à nouveau leur sport. C’est injuste envers tous ceux qui respectent les règles. Donc je pense que la WTA (Women’s Tennis Association) envoie le mauvais message aux plus jeunes: ‘Trichez et on vous reprend les bras ouverts.’ Je pense que ce n’est pas juste », a expliqué Eugenie Bouchard, éliminée au premier tour du tournoi d’Istanbul par la Slovaque Jana Cepelova. 

s ‘est vu rétorqué par la Russe, « Je ne commenterai pas, je suis au-dessus de ça… »

Du tac o tac, donc, et du buzz , sûrement pour rien , en tout cas pas pour le sport.

Sharapova, invité à Stuttgart sait que ce seul tournoi peut lui permettre de revenir au pus haut niveau, et dieu sait que le timing est vraiment serré.

Stuttgart , classs WTA Premier, doté de 710000 euros, attribuera 470 points au vainqueur, et 305 au finaliste.

Pour Sharapova, le calcul est simple, en cas de victoire elle serait assurée de participer aux qualifications de Roland Garros; l’ entry list publié par le site de la FFT, annonce que le classement du 22 mai 2017, décidera de l ‘ordre des qualifications.

Sans vouloir transférer le débat vers une qualification sportive de Sharapova à Roland Garros, on sent bien que le match d ‘aujourd’hui sera vraiment déterminant pour la Russe.

En cas de victoire sur Mladenovic, et par la suite d ‘un succès final, Sharapova engrangerait 470 points et se situerai à la 120 ème place environ lundi prochain, ce qui pourrait l ‘intégrer aux qualifs de Roland.

En cas de défaite contre la Française Mladénovic, un nouveau débat s ‘ouvrirait et il serait l’ aboutissement d’un imbroglio  tout à fait pathétique.

Entre un Forget en grande forme cacophonique, et un Giudicelli incapable de trancher dans le vif, on assiste depuis un moment à un festival de non décision qui ont un effet insaisissable sur le moral des troupes françaises.

D ‘un côté , le président Giudicelli annonce qu’il va créer une grande émulation en organisant une compétition française en vue de l ‘attribution des Wilds Cards à Roland, et d ‘un autre il botte en touche depuis deux mois sur une possible invitation de Sharapova .

Sujet clivant , comme dirait  Pierrot Forget, et calendrier comme dirait Giudicelli;

La vraie question est  va t-on retirer une wild card normalement attribué à une française pour              l ‘accorder à Sharapova

Mladenovic, grande amoureuse de l ‘équipe de france, représentante emblématique des joueuses , saura à l ‘évidence que son prestige sera au firmament en cas de victoire sur la russe.La bloquer, lui  » rabaisser le clapet  » et en forme de jubilé les propos reconduits de Bouchard et d ‘Alizée Cornet sont terribles; dixit

« Ce n’est plus quelqu’un que j’admire, car ça a un peu tout gâché pour moi », a-t-elle ajouté. Un avis partagé en partie par la Française Alizé Cornet, 41e mondiale. « De manière générale, je trouve honteux que la WTA fasse la promotion d’une joueuse qui a quand même été déclarée positive. Si j’écoute ma morale, je me dis qu’une joueuse déclarée positive devrait repartir du point de départ et regagner comme tout le monde sa place parmi les meilleures », a-t-elle confié à l ‘Equipe

Allez Kristina devra donner le coup de grâce et enfoncer le glaive jusqu’ à ce que Sharapova implore le pardon.

Dans ces conditions, on assistera peut être à un retour à la raison de Bernard Giudicelli, qui dans une erreur terrible de communication, aurait dû s ‘en tenir au seul registre sportif pour autoriser Maria Sharapova à participer au French Open.

On dira ici , que le seul sujet clivant, est cette propension française à ne pas agir quand il le faut .

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *