Home » Non classé » Rafael Nadal, Masters Madrid, une bien curieuse série de victoires…

Rafael Nadal, Masters Madrid, une bien curieuse série de victoires…

2 609 vu

Rafael Nadal,  vainqueur hier de Novak Djokovic en deux petits sets, à fait parler la foudre et se propulse à nouveau en finale d ‘un tournoi majeur.

Un vrai secret de beauté, un miracle de la réussite, ou une force hors du commun.

En tout cas, pour djoko qui arrivait normalement frais comme un gardon, après le forfait de Nishikori en quart , la sentence est terrible et le constat d ‘impuissance avéré. Pour leur 50 éme duel ; le serbe ne pensait pas être à pareille fête, surtout après 7 victoires d ‘affilée.

Il est vrai que Nadal surfe sur la vague des décimas, et qu’un 5 ème titre à Madrid , ne constitue pour lui qu »un vulgaire petit objectif, pas plus gros qu’une poussière dans l’oeil.

En fait , faute de problèmes de visions, on dira simplement que Nadoul est en grande forme, et que les déclarations pathétiques de Tony, ne finissent que par nous rassurer dans le processus d ‘invincibilité de son neveu.

Il y’ a toujours ce bon vieux Fabio, Fognini bien sûr , pour l ‘inquiéter un peu, et même clamer haut et fort , qu’il faut un peu se calmer avec l ‘espagnol, qui va finir par se griller tout seul.

L ‘italien était tout colère contre l ‘organisation du Master 1000 de Madrid, qui avait programmé son match mercredi pour permettre à Nadal de se remettre d ‘une otite encore douloureuse le mardi ;

Surprenant , quand on sait que Nadal cognait comme un bûcheron à l ‘entraînement la veille.Allez, Nadoul est chez lui à Madrid, et les passes droits dont bénéficie l ‘espagnol seront pour la circonstance camouflés ou tout simplement acceptés , à la seule condition que Tony se la ferme un peu.

Après tout, Nadal est un grand champion , le respect , voir la déférence due à son rang, justifie que l ‘on se prosterne, en oubliant parfois le règlement, lui à géométrie variable.

Que dire alors de sa demie d ‘hier contre Djoko, rien  vraiment presque rien, 6-2 -6-4 à ce niveau c ‘est plus que du contrôle, c ‘est de la maîtrise digne des missions lunaires de la Nasa.

On se penchera seulement , sur l ‘autre demie finale qui a opposé Dominic Thiem à Pablo Cuevas, pour cela mieux valait ne pas être insomniaque .

Débutée à 22H45 , bien après la finale dame qui a vu Halep dominer Mladenovic, Thiem qui a dû s ’employer pour battre le redoutable Cuevas en deux sets accrochés 6-4 6-4 et 1 heure trente de jeu .

La morale est sauve et l ‘organisation fière de son forfait. Dire que Nadal était déjà probablement couché quand Thiem saluait Cuevas après sa victoire , relèverait de l ‘insulte, voir de la provocation.

On espère juste être épargnés par les commentaires redoutables de Tony , qui dans une tentative  » fair play  « comme d habitude , nous expliquera que son neveu respecte le règlement comme tout le mode.

En réalité, depuis l ‘épisode Goffin à Monté – Carlo, la colère gronde dans les vestiaires, et les réactions de Fognini sur Instagram , en plus de nous faire rire, nous rapproche un peu lus de la réalité

regardez donc juste pour rire le post de Fabio sur instagram

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *