Home » Non classé » Novak DJOKOVIC, André Agassi, 100 balles et un mars…

Novak DJOKOVIC, André Agassi, 100 balles et un mars…

614 vu

Alors qu’il vient de revenir à la compétition en se débarrassant d’une Wild Card bien dangereuse, Novak Djokovic n ‘en finit plus de semer le doute.

Battu par David Goffin à Monté-Carlo, et venu à bout aujourd’hui de Nicolas Almagro, on est dans le tennis spectacle avec le serbe qui décidément veut frapper haut et fort.

L ‘annonce de sa séparation avec Vajda , son coach de toujours , sans vraiment faire frémir, ne nous rassure vraiment pas. Non pas que le slovaque soit indispensable, mais la persistance du très controversé Pepe Imaz , ne peut subsister sans de profondes interrogations.

Djokovic , qui a préparé le Masters Mutua Madrid à Marbella, continue de jeter le doute.

La particularité de ce masters 1000 dans la capitale espagnole, redouté de tous, expose les joueurs à une vélocité bien spéciale de la balle , due à l altitude madrilène, qui tranche décidément avec le climat doux des bords de la méditerranée .

Un besoin urgent de se ressourcer, là ou le serbe possède une magnifique villa, ou une retraite à peine empruntée de suspicions et de manigances.

Bien sur, tout le monde est au courant d ‘une possible liaison avec André Agassi.

Le kid de Las Vegas reprendrait il du service, ou bien aurait il le don extraordinaire de refaire du neuf avec du vieux.

C ‘est que le complexe de Paris pourrait bien entamer à jamais le moral du serbe.

On le dit prêt à offrir une grosse somme d ‘argent , pour s ‘offrir les services d ‘un super coach.

En lisant à travers les lignes, djokovic concède qu’il souhaiterait être accompagné d’un nom prestigieux , pour les grands chelems et les masters 1000 américains.

La route depuis Las Vegas semble bien moins vertigineuse pour Agassi , qui pourrait quitter un temps ses nobles occupations.

Quand on sait que le bon André , avait annoncé, qu’il pourrait bien rejoindre l ‘ATP Tour s’il devait s’occuper de Nick Kyrgios, le challenge Djokovic, ne serait pas pour lui déplaire.

Alors que Del Potro, n ‘a pas réussi à convaincre Sampras ou Kuerten de l ‘accompagner vers les sommets, on se demande ce que diable pourrait faire Agassi dans toute cette histoire.

Les jeux de l’ américain et du serbe présentent certes quelques similitudes, mais force est de constater, que la grande faiblesse de Djoko actuellement, c ‘est le physique.

Il y en a d ‘autres qui ne s ‘en font pas une montagne, heureusement , sinon les décimas seraient des objectifs lunaires.

En tout cas, Agassi ou pas, Djokovic devra retrouver ses performances paradisiaques de ces 4 dernières années, au risque de passer le printemps devant sur son canapé.

Avec un titre en jeu à Madrid, puis une finale à Rome, et un Grand Chelem à défendre , Djokovic devra montrer autre chose que du sensationnel pour se sortir de ce guêpier. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *