Home » Actualité » Muzzard en docteur Jekill ou Mister Hyde

Muzzard en docteur Jekill ou Mister Hyde

386 vu

La finale de roland Garros 2016 voit s ‘opposer ce jour, sans surprise Novak Djokovic à Andy Murray .

Sans surprises car les deux sont à l ‘évidence les plus forts, les plus en forme , mais surtout les plus doués du tennis actuel.

Benédiction pour l ‘organisation qui propose à son public une affiche terrifiante après les âfres de la quinzaine écoulée.

Tout le monde y va de ses statistiques, de ses pronostics, très indécise cette finale est interressante pour au moins deux points importants, Djoko s ‘imposera t il à paris enfin , Murray pourra  t il se montrer en unique adversaire léthal pour le serbe?

Les enjeux sont énormes djoko s ‘ouvre -t-il la route du grand chelem, Murray peut-il creuser l ‘écart insurmontble vis à vis de ses poursuivants.

Le tennis se partage donc en 3 catégories, djoko, murray et les autres.

De l ‘aveu de Wawrinka en conférence d ‘après match,  » je n ‘ai jamais vu un Murray aussi fort.

En effet l ‘écossais en mutant nous a montré des visages étonnants, différents totalement inconnus à ce jour .

Son match contre Stepannek au premier tour reste pour moi le plus révélateur de la quinzaine, débordé agressé, malmené par un tchèque toujours aussi talentueux, Murray a semble t il revêtu un costume  ou plutôt une tenue de combat en matériaux non déterminé.

Comme habité par un autre personnage, la transformation brutale en cours de match nous donne cette sensation de surnaturel. Dominé en première partie par un Mathias Bourgue certes prometteur , l ‘écossais semblait nous montrer le processus de sortie de la léthargie.

Grimaçant , invectivant, semblant extérioriser une torpeur mystérieuse, Murray en avançant dans le match sans rien annoncer lançait la sortie brutale du muzzard comme l ‘arrivée de Mister Hyde , le montrueux , le destructeur.

Gasquet démonté 6-0 au troisiéme set le dit  » il est montrueux  » oui parfaitement montrueux.

La séparation du bon et du mauvais , cette mutation au grand jour, processus non décelé par la pauvre petite Amélie horrifié du comportement de Mister Hyde, n ‘en pouvant plus du jeu hostile de son parfait inconnu de poulain passant à côté de l ‘essentiel, ne nous aura finalement pas éclairé de la facette ultraproductive de l ‘écossais , obligé de quitter le genre humain pour affronter djokovic, l’insurmontable.

Qu’on se rassure, et les pronostics allant bon train , les repères sont quasi absents, à Rome Djoko était en mode turn off, à madrid les effets de l ‘altitude ont quelque peu modifié les effets de la  » drogue  » du docteur Jekill .

Reste alors cette finale à l ‘australian en début d ‘année ou le serbe avait anihilé l’ écossais qui n ‘avait pas encore entrepris son effort de mutation.

La finale d ‘aujourd ‘hui se jouera sur un ton surnaturel, sur la capacité a transcender le réel pour casser la force de l ‘adversaire , dans une sorte de télépathie les forces en jeu devront en se choquant délivrer ce résidu d ‘énergie capable de finir le travail entrepris.

Muzzard, en dédoublement de personnalité nous montrera les signes du décalage, en parlant à sa serviette en pointant du doigt une tribune aveugle, en rendant le verdict d ‘un délire passionnel, il nous indiquera l’unique voie de passage au travers des méandres extraordinnaires , ce passage unique plus dangereux que celui du grand nord ou de la face abrupte  de l ‘éverest, sera le seul a explorer pour vaincre cette force indécelable.

Muzard donc en sauveur, seul capable de battre djokovic , sait que les seules armes du tennis ne sont pas suffisantes.

Ce match sera je l ‘éspère un combat sans merci, à moins que l ‘écossais ait épuisé toute la fiole du docteur Jekill.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *