Home » Non classé » Monté-Carlo Rolex Open, Une saison sur terre bien spéciale…

Monté-Carlo Rolex Open, Une saison sur terre bien spéciale…

806 vu

La grande inauguration de la saison sur terre s’ouvre comme chaque année à Monté-Carlo, après le starter de Marrakech et Houston.

Les Top Players viennent toujours un peu tôt pour profiter de la douceur de vie de la principauté.

Pour certains comme Djokovic qui y résident , et d ‘autres comme Murray qui ont carrément opté pour un séjour bien plus précoce sur la côte d ‘azur, c ‘est le grand retour aux cho^ses sérieuses.

Nadal à 45 minutes de vol de Majorque, et Wawrinka descendu de Lausanne, complètent le tableau des prétendants .

On a vraiment l ‘impression qu’une autre saison commence, l absence de Roger Federer, nous projette dans une autre dimension, comme si tout le monde s ‘était débarrassé d ‘un souvenir bien encombrant.

En réalité, le roi Roger, ne supporte pus la terre, il ne peut plus la voir en peinture.

Alors on se dit qu’une autre compétition débute ,celle ou les cadors voudront reprendre une place qu’ils ont étrangement laissé filer ;

Murray qui dans une justification  scabreuse, ne devait pas jouer Monté-Carlo pour la même raison qu’il à zappé la Coupe Davis, et Djokovic qui n ‘en revient toujours pas de sa descente aux enfers, ont encore quelques arguments pour démontrer que la terre n ‘est plus le royaume de Nadal ;

La presse dithyrambique nous explique allègrement que les choses sérieuses commencent pour Nadal, et que son début de saison atteste d ‘une forme resplendissante;

Et si le jeu actuel de Nadal trouvait meilleure entente sur dur extérieure, que sur la surface plus éprouvante que la terre rouge.

Et si Murray et Djokovic tels les boxeurs en mal de revanche, revenant d ‘un KO mémorable, n ‘avaient que pour seule ambition de descendre le Sbire de Federer.

Et si Nadal plus mal encore que l ‘année dernière avait profité d ‘une situation exceptionnelle depuis le début  d ‘année pour s ‘offrir ses meilleures performance de la saison.

L’absence de Federer, va débloquer les deux leaders du classement, et la meute aura pour seule motivation de croquer l ‘espagnol par le mollet.

Pas de pronostics, le seul que l ‘on osera faire, c ‘est celui de penser que Federer ne reviendra à la compétition qu ‘à Stuttgart.

Le tableau de Monté-Carlo bien relevé, comprend quasiment  tous le Top Ten , Nishikori et Raonic  blessés se reposent;  le boss, qui gère son planning comme une diva, ne sera pas e la campagne.

Grosse absence notoire Kyrgios, qui de retour à Estoril , fera parler la poudre à Madrid et à Rome

La double DECIMA dans le viseur, renforce encore le sourire crispé de Nadal qui n ‘aura pas le culot de pousser le bouchon aussi loin.

Raonic et Querrey à Brisbane et Acapulco, sont là pour nous rappeler qu’il n’y a pas de vérités absolues, et que              l ‘encensement unilatéral ne vise qu’à justifier la pensée unique.

La saison sur terre sera  cette année âpre et discutée, jamais un joueur aussi mal classé  ‘avait à ce point dominé le début de saison. Les autres donc, libérés du sentiment d invincibilité, retrouveront leur vocation.

L’an zéro de l ‘année 2017 commence à Monté-Carlo ; le prophète FEDERER ayant rejoint un autre monde en ce weekend de Pâques.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *