Home » Non classé » Kristina Mladenovic, Eviter le Naufrage de la Maison FFT

Kristina Mladenovic, Eviter le Naufrage de la Maison FFT

1 140 vu

Kristina Mladenovic va jouer cet après midi contre la tenante du titre Garbin Muguruza .

Un match normal en apparence, et pourtant déjà les enjeux sont énormes.

Mladenovic qui a misé gros sur ce Grand Chelem français a multiplié les entraînements et les préparations pour faire de Roland Garros son objectif prioritaire. Seulement son début de tournoi, poussif, voir même chanceux la place aujourd’hui dans une situation moins joyeuse que prévu.

La faute encore à cette fameuse pression que les français ont du mal à gérer, Lucas Pouille et sa grosse artillerie ont flanché dans une situation encore moins hostile. Alors Kristina, auteur d ‘un début de saison remarquable se retrouve sur ses terres comme le prophète en son pays.

Les résultats sur le terrain , loin d ‘être flatteurs ici à Paris attestent d ‘une maîtrise brinquebalante , et à part la ballade contre Sara Errani, ses luttes à la mort contre les deux américaines Brady et Rogers, laissent davantage la française dans un état de léthargie que de déception.

Le challenge difficile en soi est accentué s’il en est par l ‘écart de solidité mentale qui caractérise cette dualité franco-espagnole. Muguruza qui avait dû abandonner les françaises dans leurs polémiques stériles de Fed Cup, est on le sait dans la position de la tigresse prête à bondir.

Garbin Muguruza qui était fière de porter le trophée sur le plateau du tirage au sort, a voulu nous montrer à cette occasion qu ‘elle était encore la patronne, et que ce statut acquis de haute lutte ne serait céder qu ‘au terme d ‘un combat à la mort. Le problème est que son adversaire, ancrée dans d’autres considérations , attend encore le soutien de ses adorateurs pour affirmer son autorité.

Ce mal bien français , illustré par le spectacle des vanités de Tsonga contre Olivo sur le central et devant un parterre de brillances , nous a révélé une société du tennis français dans un état de conservation quasi monarchique. Dire que l ‘on était ce soir là à la cour de Versailles ne serait qu’une légère étape à franchir avant de déclencher une révolution. Et pourtant le Roi Soleil du tennis français, flanqué des habituels polytechniciens et autres invités mondains, n’entend toujours pas les sans dents gronder.

C ‘est ce petit peuple aujourd’hui qui tentera de soutenir Kristina, comme il a tenté de soutenir, du bout des lèvres seulement le numéro un français . Mais le sport reste sourd aux considérations clientelistes, c ‘est la meilleur qui devra gagner. Dans ce registre Mladenovic nous a montré qu’elle était encore loin d’avoir cette soif innée de vaincre, elle déjà repue de toute la reconnaissance dont font preuve les enfants par amour maternel.

Le chantier sera titanesque pour Bernard Giudicelli, en cas de défaite. On aura juste reculé l ‘échéance tant redouté de la Fed Cup. La victoire de Roanne largement tronquée par le forfait de Muguruza, avait masqué les turpitudes et les inconsistances de l ‘ensemble des instances françaises.

Aujourd’hui l ‘espagnole , à la manoeuvre , aura pour seul but de diriger la partie, au lieu de nous affliger  avec d ‘horribles considérations comme la tasse de café de   Cornet et Garcia.

On espère seulement que Kristina Mladenovic aura les ressources physiques et mentales pour défendre ses chances, et que victoire ou défaite, seule l ‘attitude comptera

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *