Home » Non classé » FED What’s wrong Roger

FED What’s wrong Roger

305 vu

Battu hier en demie finale du tournoi sur gazon de Stuttgart, l ‘ancien numéro un mondial, l ‘icône du tennis n ‘en fini plus de repousser l ‘échéance.

Certes l ‘adversaire du jour, Dominic Thiem n ‘était pas un cadeau mais force est de constater que le suisse réalise des performances bien en deça de son statut de numéro 3 à l ‘atp.

La faute à l ‘autrichien , chien fougueux, étalon pur sang, peut -étre, surement mème, déjà Thiem avait contrarié les plans de retour de Federer à Rome en l ‘expulsant du tableau prématurment.

Alors le bilan de Roger est maigre, à part un open d ‘australie excellent, la tournée américaine fut amputée des deux masters 1000 , pour cause de blessure au genou, et d ‘un virus infectieux à Miami .

Le retour à Monté-carlo ne fut guerre plus brillant balayé par un jo wilfried Tsonga pas si éteincelant, notre cher suisse y affichait un portrait aussi radieux que le ciel de roland Garros.

Bien sur stuttgart n ‘est qu’une mise en bouche, atp 250 indigne de son rang, pourquoi y étre allé alors, ben bon pour du temps de jeu diront certains, pour la dotation diront d ‘autres.

En tout cas le calendrier semble cohérent à la veille de rendre visite à son ami Gerry Webber à Halle, il était normal de jouer un peu dans le bastion de Porshe , demie finale c ‘est tout de mème pas mal pour un convalescent.

Les choses sérieuses commenceront demain alors, arrivé en terre allemande, plus resserré que jamais, seulement accompagné de son père et de Ivan Lubijic, Roger nous fera oublié les âfres de la défaite dans son tournoi fétiche , véritable antichambre de Wimbledon.

Le tableau de Halle à peine sorti , les frayeurs surgissent, avec Denis Kudla et David Goffin dès les premiers tours on peut se demander si le retour au plus haut niveau ne sera pas encore retardé.

On peut aussi se demander si l ‘enchainement de deux tournois ne sera pas  un handicap pour le suisse qui à       l ‘évidence peine à afficher une santé irréprochable. Son bourreau qu’il ne pourra affronter qu’en finale sera pour le suisse un espoir de reconquête. Gerry Webber encore disposé à casser la tirelire aura lui le frisson de ne pas voir son précieux sombrer sur les bas fonds Jaziri ou Berrankis.

La semaine sera donc interressante a double titre, comment roger réussira t il à gérer un come back , tout en affichant un niveau de jeu honorable.

En tout cas le staff resseré, l ‘envie de gagner devra nous faire oublier ce regard sombre évocateur de celui qui n ‘y arrive plus , de celui qui peine dans la confirmation.

Oui Roger nous dit que son objectif numéro un  reste les JO de Rio, alors pourquoi aller résider à 150 km du stade olympique avec des navettes en hélicoptère, pourquoi délibérement zappé wimbledon dans l évocation de ses voeux les plus chères, pourquoi avoir renoncé à Roland Garros sans mème avoir tenté de jouer.

Comme nous le confirme le brave Gulbis les jeux seront une ballade de tourisme, une parenthèse dans la calendrier le vrai. Surement pas un sommet de la saison et encore moins un souvenir mémorable en cette année de grand chelem.

Le suisse immense champion , au jeu d ‘une subtilité intense peine il est vrai à redonner au tennis tout ce que le tennis lui a donné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *