Home » Non classé » Djokovic, panique sur le rocher

Djokovic, panique sur le rocher

284 vu

Novak Djokovic vient de perdre, contre Jiri Vesely, L information est suffisamment importante pour qu’elle fasse la une de tous les médias.

La culture de la victoire du serbe était si aboutie que le court en devenait le jardin des tuileries.

Mais voilà un obscur , une seconde zone comme le tchèque Vesely nous montre que les mauvaises herbes au milieu des plus belles roses peuvent nous gacher le plaisir de la perfection.

Revenons sur les faits, Djokovic invaincu en 2016, mis à part son abandon sur problème occulaire à Dubai contre Feliciano Lopez , reste imbattable c ‘est une réalité elle est établie , plus personne ne la conteste et les récentes déclarations troublantes de Federer et Nadal ne contrediront pas la suprématie du serbe.

Mais alors comment expliquer une telle défaite , certes le tchèque reste sur une demie finale à marrakech , biensur Vesely entame son match avec de bons repères sur terre et les matchs à l ‘expérience sont nécessairement des éléments décisifs pour affronter les meilleurs;

Federer expliquait en interview la difficulté de débuter en masters 1000 , mais parier sur la victoire de vesely à montecarlo qui  plus est chez djoko en personne, chez lui relevait de l ‘absurdité,

Mais Djokovic n ‘avait plus perdu en ouverture de masters 1000 depuis 2013 à Madrid contre Dimitrov, pire  il faut remonter à juin 2010 pour trouver trace d ‘une défaite de djoko contre un joueur classé au delà de la 50 eme place, et c ‘est tout simplement la première fois que Djokovic perd contre un joueur hors du top 30 depuis qu’il est numéro 1 mondial.

C’ est donc la panique sur le rocher , on s ‘interroge , on cherche le pourquoi du comment , la réponse sera surement à lire plus tard , bien plus tard dans la saison quand on aura compris que djoko a un an de plus que l ‘année dernière, que l ‘année dernière il avait perdu Roland contre wawrinka et que les plans de wajda et becker étaient tombés à             l ‘eau .

Et si les plans étaient déjà bien tracés, bien établis, Djoko n ‘avait pas joué à Madrid l ‘année derniére et avait accumulé du retard de compétiton à Roland Garros en pratiquant l ‘impasse jusqu’ à Rome.

Et si les plans étaient de prendre du repos après la californie et la floride, et si les plans étaient de monter en puissance à partir de Madrid pour rester dans la dynamique de la victoire, sans cassure, sans break et surtout en ayant pris un bon repos chez lui à montecarlo en famille bien au chaud.

On dira bravo Vesely  mais cher ami vous n ‘étiez qu’un pion dans le systtème djoko, juste une étape vers le GRAAL

juste une petite parenthèse vers la victoire de Djokovic au French Open, juste une petite parenthèse vers le Grand Chelem que le clan djoko nous prépare .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *