Home » Non classé » Affaire Caroline Garcia, Le Patron c ‘est Giudicelli…

Affaire Caroline Garcia, Le Patron c ‘est Giudicelli…

1 552 vu

A peine remis du weekend festif qui a vu la France s ‘imposer en quart de finale de Coupe Davis, que l ‘on est déjà plongé dans l ‘imbroglio de la Fed Cup.

Il faut dire que le navire Equipe de France semble gîter sur une mer d’ huile.

La faute encore à ce sacro-saint esprit de compétition qui fait la force des équipes de France, et qui disons le n’a rien ramené de concret depuis un bon bout de temps. La dernière victoire française en Fed Cup remonte à 2003 avec Muresmo et Pierce contre les Etats-Unis à Moscou.

Depuis, il y a eu cette fameuse finale à strasbourg, l ‘année dernière contre la république Tchèque.

A cette époque Caroline Garcia, véritable leader de l ‘équipe avait tout gagné dans les tours , et remporté ses deux simples en finale contre Pliskova et Kvitova .

Caroline Garcia avait annoncé en janvier au cours de l ‘Australian Open qu’elle ne participerait pas à la Fed Cup en 2017. Chose promise, elle était absente contre la Suisse en février. Défaite de la France.

Aujourd ‘hui Caroline Garcia qui rentre à peine du méxique après une demie finale à Monterey , doit faire face à une sélection non désirée alors qu’elle avait annoncé lundi qu’elle faisait un break pour cause de douleurs au dos.

La liste exhibée par la fédération est sans appel, la joueuse doit répondre à sa sélection sous peine de sanctions .

Le problème dans cette histoire , c ‘est qu’on a une vague impression de deux poids deux mesures, et qu ‘à l ‘évidence , Captain Noah, semble complètement débranché par un Président Giudicelli, fermement décidé à appliquer ses préceptes.

L ‘affaire Tsonga et ses petits arrangement avec Noah sont à l ‘évidence source d ‘irritation pour Bernard Giudicelli, et comme si le bouchon était encore trop court pour un goulot bien plus long que prévu, les déclarations trop souvent à l ’emporte pièce de Yannick Noah ont eu le don  d’ énerver notre paisible         » Homme de Fer « .

Dixit Noah  « Quand le mec te dit non, ben c’est non », concernant le choix de Tsonga de ne pas jouer en coupe Davis cette année . Tout comme en début d ‘année ou Noah encore avait demandé à Mary Pierce :    de ne pas « essayer de convaincre Caroline (Garcia) de jouer la Fed Cup. Soit tu veux, soit tu veux pas. On n’est pas là pour forcer les gens ».

Le président Giudicelli, veut « remettre l ‘église au centre du village », l expression à la Pagnol doit être décryptée, car en fait on y comprend plus rien.

Chez les mecs , on nous balance Chardy, qui gagne, pour laisser perdre Paire dans un Challenger aux allures mondaines.

Chez les filles , on fait de la contrainte le pendant de la sanction.

Caroline Garcia , qui semble bien protégée par son père n ‘a semble-t-il pas les mêmes privilèges que les garçons.

Et si les examens médicaux confirmaient une belle sciatique, ça serait peut être l hôpital qui se fout de la charité.

En tout cas on est un peu plus fixé sur l ‘identité du patron du tennis français.

Avec une conférence de presse improvisée et des déclarations de chef de guerre, Bernard Giudicelli reprend les  » rênes de la maison tennis  » le président de la FFT explique que : dixit

« Les temps ont changé. Sachant la situation problématique en Fed Cup, j’ai souhaité que le capitaine reste dans son rôle. Il n’est plus question pour nous que le capitaine se mette en première ligne, il est là pour agir dans son aire, à savoir les vestiaires et le terrain. »

Alors Captain Noah la mettra un peu en sourdine, et nous épargnera ses fastidieuses déclarations de baba cool à moitié  endormi.

Le Patron c ‘est Giudicelli, Garcia sera dans l ‘équipe, elle ne jouera sûrement pas, et tous les LOL de la terre ne suffiront pas à faire baisser le ridicule dans lequel le tennis français est plongé depuis les exploits incommensurables de Di Pasquale à Rio.

De toute façon, ni Muguruza , ni Suarez ne joueront pour l ‘espagne.

L ‘affaire sera donc réglée diplomatiquement en déclarant Garcia inapte .

L ‘info tombe à l ‘instant, on lit dans le tennis français comme dans de l ‘eau de source…

Du Pagnol du début à la fin….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *